Ballon tampon – « NIR-500 » de Nideck

Acheté environ 500 € (port compris) sur le site du fabricant alsacien, qui existe depuis 1996.

Il s’agit d’un ballon tampon de capacité 500 litres avec isolation de  50 mm en mousse polyuréthane rigide injectée. Il dispose de 8 entrées/sorties (filetage 1″1/2 soit 40/49), un orifice pour le purgeur d’air, un pour la vanne de vidange et 4 pour les thermomètres.

Il est garantie 5 ans et est livré en 1 à 3 jours. Il existe aussi un NIR-200, un NIR-300 et un NIR-400.

2016-10-12-14-47-18
L’étiquette énergétique ne nous apprend pas grand chose.

L’étiquette énergie nous apprend que le nom officielle de l’entreprise fabricante est SAS Kolberg et que le modèle est le NI 500. Qu’il fait exactement 497 litres, que ça consommation est 95W (?) et qu’il est en classe C. Difficile de comprendre ses deux derniers paramètres. Même lors de la fabrication, les outils consomment plus de 95W.

Je l’ai reçu très rapidement, mais avec un petit choc de transport dans l’isolation. Après avoir regardé l’intérieur à la lampe devant le livreur et ne constatant aucune trace sur le ballon en lui même, je l’accepte. Suite à ma demande, Nideck m’accordera une petite ristourne sur le « kit de raccordement » acheté quelque jours après. Merci à eux, ils n’étaient pas obligé, sachant que pour bien faire, j’aurais du refuser la réception. A l’utilisation, aucune fuite à ce niveau.

2016-08-19 13.50.10

Comme je souhaite le placer le ballon à l’étage, je me suis informé avant de la capacité de mon plancher à résister à ses 650 kg plein. Un plancher béton résistant à 200 ou 300 kg/m², et la répartition d’une charge se faisant sur une grande partie du plancher voir même la totalité selon certaine personne, je suis confiant. Sur une portion arbitraire de 10 m², la charge sera seulement de 65 kg/m². LARGE. Alors si on prend la totalité des 80 m² de plancher, inutile de calculer…

1.7 m de haut sur 75 cm de large, c’est trop gros pour passer par mes portes et mon escalier. Je profite donc de mon entrée de garage et d’une ouverture destinée à un éventuel second escalier pour le passer au niveau supérieur.

130 kg étant un peu lourd pour le monter à la main par une échelle, j’accroche un treuil et me fait aider par un ami. Après 1 heure, le ballon est en place à son endroit définitif. Nous avons pris notre temps, pour faire bien, sans se faire mal ni l’abimer.

Le ballon est livré avec 3 petits pieds sur tige filetée, pas besoin d’une chape très plate ni d’un répartiteur de charge. C’est presque rassurant d’imaginer les 650 kg posés sur les 3 à 5 cm² de tige, certainement largement proportionnés par le fabricant.

ballon_tampon_nir_4-copier

Je regrette un peu le choix du fabricant de ne proposer que des entrées et sorties filetée femelles 1″1/2 sur son produit. J’aime avoir des appareils en raccord « à portée plate », c’est à dire dont l’épaisseur permet d’apposer un joint plat, ce qui permet de choisir entre des joints en filasse ou des joints plats. Je préfère poser un simple joint plat contre l’épaisseur d’une connexion mâle. Ça me parait tellement simple. Les amoureux de la filasse pourraient aussi se faire plaisir. Là, pas le choix, je vais acheté des raccords passant de femelle (joint en filasse) à mâle (joint plat) pour l’installer.

Le fabricant propose un kit de raccordement pour environ 50€ et qui contient pas mal de bidouilles. Après comparaison avec d’autres site, difficile de trouver moins cher pour cet ensemble de raccords, de bouchons, 2 vannes, une vanne de vidange, deux thermomètres et un purgeur d’air. Je passe donc une seconde commande pour ça. Mais ce kit n’est pas parfaitement complet. Je dois passer une commande de raccords.

ballon-tampon-nir-500
Le kit de raccordement Ballon NIR vendu par Nideck.

Le fournisseur du reste de mes raccords sera Anjou-Connectique.com qui propose vraiment de bons prix par rapport à mon Leroy Merlin habituel. Première commande chez eux, rapide et catalogue très complet, ce ne sera pas la dernière. 150 € de raccords et de tuyaux.

Je récupère le circulateur trouvé sur mon ancienne installation de ballon d’eau chaude sanitaire (Ballon ECS)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme j’ai gardé de nombreux raccords de la première installation défectueuse de mon poêle à bois hydraulique, le raccordement sera fait en multicouche, sauf la partie circulateur qui sera fait en cuivre 28mm. Il faut dire qu’un circulateur est lourd et je le fixe sur une parois grâce à plusieurs attaches tubes en amont et en aval du moteur. Les conduites rigides me paraissent plus rassurantes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le kit de raccordement vendu par Nideck est vraiment pas mal. J’ai beaucoup aimé les raccords et bouchons filetés conique. Ce qui permet de mettre de la filasse et d’être certain que le serrage sera optimal.

Installation faite, le remplissage se passe très bien. Quelques mini-fuites que j’ai réglée. J’allume les deux circulateurs : Plus rien ne fuit.

Le lendemain, j’allume le poêle et le ballon se rempli. Mais voilà ce que je présageais : Les entrées et sorties du haut ne semblent pas avoir de « canne » pour prélever l’eau chaude au plus haut; au plus chaud. Donc plus de 50 litres ne seront jamais utilisées ! Je raccorde le départ « eau chaude vers les radiateurs » à la sortie au sommet du ballon, que le fabricant semble destiner exclusivement au purgeur d’air. J’ai donc installé un « té » pour y installer mes deux sorties (radiateur sud et nord de la maison). Un purgeur d’air étant déjà installé sur la sortie des radiateurs sud, je ne vais pas en ajouter un en haut du ballon, les bulles passeront forcement par celui-là.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ça ne coûterait pas grand chose au constructeur de livrer ou de proposer sur leur site de meilleurs dessins (ils sont assez avares à ce sujet), voir quelques suggestions de connexions…

Voici donc un schéma de mon installation :

Schéma-Chauffage-et-ballon
La légende est à découvrir sur la page qui concerne mon poêle hydraulique.

1 octobre 2016

Les nuits froides commencent à arriver lentement. Un thermostat filaire installé dans ma chambre commande le circulateur. Mon réglage de nuit est à 17,5°C. Par une nuit à 8°C, le quart de mon ballon tampon étant chaud (le premier thermomètre plongeur indique 55°C), j’ai maintenu une température de 17°C dans la chambre de 22h à 6h du matin. Et le thermomètre plongeur indiquait encore 55°C. J’avais donc encore de la réserve au petit matin.

Même si je ne suis pas frileux, c’est pourtant la première fois que j’attend le froid avec impatience afin de tester mon installation en situation.

10 octobre 2016

Il fait 7°C en ce moment sous mon toit, dans le local où se trouve le ballon, alors qu’il fait entre 3 et 5 °C dehors. L’eau du ballon perd environ 10°C en 8 heures. C’est à dire que mon poêle produit une eau à 50°C à 22 heures la veille qui atteint 40°C à 6 heures le lendemain. Ce qui est largement suffisant, pour le moment, pour avoir une température intérieur entre 17,5 et 18 °C la nuit, ce qui est confortable pour nous.

L’idée serait de sur-isoler le ballon avec de la laine de verre ou de clore et isoler le semblant de pièce où se trouve le ballon. Nous verrons lorsqu’il fera en dessous de 0°C.

L’eau chaude est donc toujours présente dans le ballon 8 heures après, alors qu’il était à moitié plein la veille. Il reste 1/4 le matin. La maison étant chauffée en continue et de façon stable, il y a un entrainement du à la température des murs, et consomme finalement assez peu de chauffage. Il faut garder le rythme.

12 octobre 2016

Les deux derniers jours ont été assez doux, 12 à 13 °C à l’extérieur, mais pour ne pas arriver en soirée avec un ballon froid comme ce fut le cas il y a quelques jours, nous avons entretenue le feu tranquillement toute la journée. Mais comme le thermostat ne s’est pas trop déclenché, la totalité du ballon a été chauffé à 50°C, l’eau est repassée dans le poêle et à porté la température de l’eau à 60°C à 17h. J’ai donc stoppé la production d’eau, inutile de chauffer 3 ou 4 fois la totalité du ballon pour atteindre 70 ou 80 °C ! D’autant plus qu’il ne fait pas encore très froid dehors, même la nuit.

14 octobre 2016

J’ai reçu ma commande de 6 petits thermomètres numérique (qui font aussi thermostat) avec un sonde filaire déportée pour avoir un affichage près du poêle et ne plus avoir à me rendre 10 fois par jour dans mon grenier pour savoir où on en est. Il s’agit du modèle « MH1410D » de chez Shenzhen Meihang Electronics Co Ltd.

2016-11-06-18-44-12

Le premier affiche la température au plus haut du ballon tampon à la sortie de l’eau vers les radiateurs, c’est une première condition au démarrage du circulateur « radiateur ». Le second contrôle la température à 1/4 du haut du ballon et est une condition parallèle au démarrage du circulateur. Le troisième à 1/2 du haut, le quatrième au 3/4 du haut, le cinquième en bas du ballon et le sixième permet de savoir si le poêle est allumé : 51 °C, c’est le cas alors le circulateur « poêle » se met en route.

6 novembre 2016

Quelques nuits à 0 ou 2 °C m’ont permis de bien constater le très bon fonctionnement de mon système. Je chauffe tous ou partie de mon ballon le soir pour avoir un reste d’eau au matin et avoir une température constante dans la maison. Un vrai régal.

14 novembre 2016

Je reçois un vase d’expansion Watts Industries de 80 litres pour palier à la dilatation de l’eau. Lorsque le ballon est froid, la pression est inférieure à 0 bars, de l’air arrive même à entrer dans le circuit. Mais lorsque tout le ballon est plein, la pression dépasse les 2 bars. J’ai même commencé à dépasser les 3 bars avant d’ajuster. J’avais un vase de 8 litres, mais c’était un volume totalement insuffisant.

Publicités