Ampoule LED – Les « LED Star PAR16 » d’Osram

Acheté par pairs 14,90 € chez Leroy Merlin entre 2012 et 2015, j’en ai maintenant 10 chez moi. J’en ai encore besoin de 8 pour remplacer toutes mes halogènes GU10. Les prix ont encore bien baissés, j’en ai même vu à 7,90 € en septembre 2016 chez Leroy Merlin.

osram-c7406244_0

Il s’agit d’une ampoule réflecteur LED de 5,5 Watts (équivalent aux 50 W halogènes, disent-ils), qui dispose d’un culot GU10, d’un faisceau l’une largeur de 36° et d’une température de couleur de 2 700 °K ou 4 000 °K.

Le changement de 10 halogènes de 50 à 75 W par 10 ampoules de 5,5 W m’est apparue évident pour des raisons écologique et économique. Cher il y a quelques années, elle sont encore un peu plus cher d’une ampoule standard, entre 4 et 7 € l’unité pour les LED contre 1 à 2 € pour les halogènes. Mais avec une durée de vie bien plus longue (15 fois en théorie), je n’ai jamais eu à changer aucune LED depuis 2012, contrairement aux allogènes que j’ai très souvent remplacées. Avec une consommation électrique aussi basse, l’achat est rentable au bout de 1 ans et demi.

Une lampe halogène standard de chez Osram est donnée pour une durée de vie de 1 000 heures et 25 000 commutations, contre 15 000 heures de vie et 100 000 commutations pour une LED.

Le faisceau de 36° d’angle est un peu étroit. J’ai vu qu’Osram avait sorti un modèle 120°. Ce qui est peut être mieux dans une pièce à vivre. J’essayerais bientôt pour interchanger suivant le lieu. Si le salon ou les chambres peuvent facilement être équipé de faisceau serrés pour créer une ambiance feutrée, la cuisine ou la salle de bain sont peut-être mieux équipées avec des faisceaux larges.

Je me suis tourné vers la version 2 700 °K (pour Kelvin), appelé aussi « lumière chaude ». Plus ce chiffre est élevé, plus le lumière est blanche voir bleu. Osram propose donc aussi une version à 4 000 °K pour les modèles 36° et 120° d’angle de faisceau, appelé aussi « lumière douce ». Je trouve la lumière douce trop froide, trop blanche. Parfait pour un intérieur contemporain ou une galerie d’exposition, je préfère très largement la lumière chaude et légèrement orange.

Un autre point important, c’est la puissance. Outre les 5,5W indiqués ou les 50W de puissance « équivalente »,  on parle aussi de « flux lumineux » ou « lumens ». Ces spots font 350 lm, ce qui est pas mal.

2016-09-21-21-06-55
LED 5,5W à gauche et halogène 50W à droite. L’éclairage LED est plus homogène et aussi puissante que l’halogène.

Attention, il en existe des « gradables » (que l’on dit « dimmable », ou « compatible variateur ») et des « non-gradables ». C’est à dire que certaines ampoules ne supportent par les variateurs permettant de réduire leurs éclairage. Il faut être prudent suivant votre utilisation.

Avant 2012, j’avais acheté des led de marque Philips que j’avais vraiment regretté. A 13 € l’ampoule à l’époque, le problème n’était pas vraiment lié à la qualité du produit, mais plutôt à sa capacité à s’adapter à mon réseau EDF. En effet, il transite des données (ou « data ») sur le réseau EDF, ce qui se traduisait par un micro-scintillement à certain moment de la journée. Après de nombreuses recherches sur ce sujet peu abordé même en ligne, j’ai cru comprendre que les data étaient pointées du doigts. Impossible à supprimer de la ligne, il faut faire avec. Les Osram font avec, contrairement aux anciennes Philips.

Attention aussi lorsqu’on achète des ampoules 12 Volts LED. Il faut un transformateur capable de supporter les LED. Ce sujet n’a rien à voir avec les 12V, mais je tiens à le noter.

A mon avis, il ne faut pas en acheter des tonnes. Achetez-en un seul lot, testez quelques jours à toutes heures et dans toutes vos situation (lecture, travail, le jour en complément, la nuit, etc.) et achetez-en plus par la suite pour être vraiment certain de faire le bon achat sans en avoir des dizaines non-adaptées sur les bras.

Publicités

Hygromètre d’intérieur – le « RS005 » de La Crosse Technology

Ce petit hygromètre analogique d’intérieur est vendu 2,50 € chez Leroy Merlin sous la marque A+ Life. J’en ai acheté 3 exemplaires.

Mon premier réflexe à été de les comparer à un hygromètre à cheveux que j’avais et que je tiens pour ma référence.

2016-09-01 17.51.08.jpg

Ce vieux hygromètre de « référence » est réglable est n’est certainement plus très précis. Mais l’idée d’en acheter plusieurs n’est pas tant d’avoir une valeur réelle et précise que d’avoir un accord entre mes 4 appareils et ainsi pouvoir les placer dans différentes pièces que je pourrais alors confirmer comme plus ou moins humide.

Ce constat peut être fait sans appareil de référence. Il s’agit de décider d’une valeur commune à plusieurs appareils. A 2,50 € l’hygromètre à aiguille, inutile d’avoir l’espoir de mesurer au pour-cent près l’humidité réelle d’une pièce. Lorsqu’on est pas capable, comme moi, de débourser plus de 2,50 €, on ne va pas s’offusquer d’avoir une valeur d’une précision +/-10 % ! Achetez-en 2 ou 3 !

Une fois que mes appareils se sont stabilisé, un petit tournevis ou une pointe de couteau permet de retirer la vitre plastique et de faire glisser le ressors autour de sa graduation en papier pour le caler à la même valeur.

2016-09-01 17.52.49.jpg

On additionne toutes les valeurs trouvées et on divise par le nombre d’appareil qu’on a, et on prend cette valeur comme standard.

Qu’il fasse 65 % d’humidité relative ou 75 %, je ne suis pas vraiment sûr que ce soit vraiment grave. Alors je les règles tous sur 70 %.

Bref, ce sont vraiment des hygromètres bas de gamme et je n’attendais pas mieux pour 2,50 €, mais franchement, pour savoir si une pièce est humide ou sèche, pour savoir si une pièce s’assèche ou s’humidifie, pas besoin de plus. Je suis donc content de mes achats. Pour info, un bon hygromètre coûte entre 30 et 50 € !