La Brasure Forte

Contraint d’apprendre cette technique pour réaliser une partie de l’installation de mon poêle bouilleur, j’achète une Lampe à souder Soudogaz X2000PZ de Campingaz.

J’entreprend alors de faire un petit raccord test pour rallonger un tuyau en cuivre existant, puis un coude permettant d’acheminer l’eau vers mon poêle hydraulique qui se trouve derrière le mur.

Même si l’objectif était de réaliser un simple coude sur un tuyau de 12 mm de diamètre destiné à de l’eau froide, je décide d’utiliser la technique de la brasure forte au cuivre/phosphore.

La brasure tendre à l’étain serait bien plus simple et parfaitement académique pour cette réalisation, mais comme j’envisage de réaliser moi-même une installation de chauffage central, la technique de la brasure forte est fortement conseillée. Je ne sais même pas si c’est faisable en brasure tendre.

La brasure forte est réalisée avec une température de 750 °C, contre 400 °C pour la brasure tendre. Pour une installation de chauffage pouvant théoriquement véhiculer de l’eau à plus de 100 °C, je choisi la brasure forte.

2016-02-06 14.05.41
L’une de mes premières brasures fortes. C’est un peu moche encore.

J’ai fais l’erreur de vouloir directement faire mon coude. Le fameux coude dont j’ai besoin. Je vous conseil de ne pas chercher à réaliser un ensemble utile. C’est de la pression inutile ! J’ai fais une dizaine de soudure à m’agacer en espérant y arriver, sans succès. Je vous invite donc à acheter ou récupérer un tuyau de 1 mètre de petit diamètre ainsi qu’un lot de plus d’une dizaine de manchons ou de coudes sans intérêt pour votre installation et de vous lancer dans la réalisation de votre bricolage qu’une fois la technique maitrisée.

2016-02-06 18.34.06
Mon petit tuyau coudé traversant le mur.

Alors voici comment faire :

  1. Poncez la partie mâle et la partie femelle de l’ensemble à souder, avec de la « toile émeri », une brosse métallique ou même une éponge grattante. L’idée est de rayer sans y déposer la colle d’un papier de verre ordinaire. Pas la peine d’insister. Il faut juste que les pièces ne soit pas trop lisse et qu’elle s’emboîtent sans force.
  2. Si l’une de vos pièces est un peu vielle ou rouillée, badigeonnez de flux décapant en poudre ou en gel. Moi j’en ai mis au début avant de remarquer que ce n’était pas utile lorsqu’il s’agit de soudure cuivre sur cuivre et qu’elles étaient plus jolies sans. Et même super moches avec. A éviter.
  3. Emboîtez les pièces. On dit qu’il faut un jeu de 0,1 mm entre les pièces pour que la brasure pénètre.
  4. Fixez l’une des deux pièces à un étaux. Le plus courant étant de fixer le tuyaux et non le raccord, le sens de coulé de la brasure n’importe pas. Que le coté mâle ou femelle soit en haut ou en bas ne change rien.
  5. Chauffez vos deux pièces au niveau du joint. L’idée est d’avoir deux pièces très chaude. Dans la flamme de votre chalumeau, il y a 3 flammes : une bleue claire de quelques millimètre à la sortie, une un peu plus longue bleu plus foncée, puis une jaune très longue. Il faut que vos pièces soit chauffées par la flammèche, la dernière flamme jaune, juste après la flamme bleu.
  6. Dès que la partie femelle commence à rougir légèrement, chauffez seulement la partie femelle pour qu’elle devienne rouge cerise. C’est très important qu’elle soit rouge pétante.
  7. Continuez à ne chauffez que la partie femelle de vos pièces et posez votre métal d’apport, les fameuses baguettes cuivre/phosphore.
  8. Le métal va fondre au contact de la pièce rouge cerise et va se faufiler par capillarité, vers le haut ou le bas suivant votre mise en place, entre les deux pièces, en allant vers la pièce la plus chaude. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez chauffez un peu plus la partie mâle pour aider la fonte de la baguette, mais remettez votre flamme sur la partie femelle lorsqu’elle se met à fondre car c’est la chaleur qui guidera la brasure.
  9. Laissez refroidir sans tremper dans l’eau. Puis frottez votre soudure avec un tissu en coton. Un vieux tee-shirt sera parfait.

Quelques erreurs à ne pas commettre et que j’ai faites pour vous :

  • N’utilisez pas un chalumeau monogaz au butane lorsqu’il fait trop froid. En effet, le butane devient gazeux à une température de -0,5°C. Lorsqu’on s’approche de cette température, la pression du gaz n’est pas assez importante et la flamme ne sera pas assez chaude. Inutile de travailler par 10°C, c’est peine perdue. En sortant, le gaz va se décompresser et va refroidir votre bouteille qui va réduire encore la qualité de votre flamme.
  • S’il fait trop froid, ne mettez pas votre bouteille de gaz dans de l’eau chaude. En plus d’être éventuellement dangereux, j’ai testé et j’ai réussi à mettre des micro-gouttelettes dans ma lampe à souder que j’ai du entièrement nettoyer et sécher après avoir consommé une bouteille de gaz entière sans arriver à faire une seule soudure.
  • Votre raccord et votre tuyau ne doit pas contenir d’eau. Pas même une goutte jusqu’à 50 cm de votre brasure. En effet, l’eau va annuler votre travail. La vapeur d’eau d’une goutte qui se situerait à 30 cm de votre brasure pourrait vous pourrir la vie. Vous n’arriverez pas à chauffer assez. Veillez donc à bien essuyer, ou même à passer votre flamme partout pour bien sécher. En préparant mon travail, maintenant je roule un petit morceau de tissu ou de sopalin dans le tuyau afin de boire toutes les gouttes.
  • Ne chauffez pas vos pièces plus de 3 minutes. Si vous n’y arrivez pas dans ce laps de temps, vos pièces vont s’oxyder. Autant arrêter, refroidir et re-poncer tout. Autant mettre du flux décapant cette fois-ci. Soit les pièces sont d’un diamètre trop élevées, soit la température d l’atelier et trop froid, soit vous chauffez avec la mauvaise partie d la flamme.
  • Si votre métal d’apport fait des petites billes, c’est que vos pièces ne sont pas assez chaudes. Pensez « Rouge cerise ».

Comme j’ai beaucoup lutté à réaliser la soudure de plus grosses pièces (de 28mm de diamètre) pour mon chauffage central, j’ai changé ma petite lampe à souder par un poste à souder oxy-acétylénique Roxyflam 500l.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s